23 avril 2017 – 10 km du l’ULB

14608864_1010112855777797_1551498193438171907_o

Le 23 avril avait lieu la sixième édition des 10 km de l’ULB, co-organisés par ULB Sports et le Cercle des Sciences. Le parcours était similaire à celui de l’année précédente et le nombre d’inscrits a battu un nouveau record avec près de 3300 coureurs au départ.

Voici quelques photos partagées par la page Facebook officielle.

Pour redécouvrir l’histoire des 10km, cliquez ici !  

2003 – Le Roi Albert II à l’ULB

Le 24 février 2003, le campus est en effervescence. Près de dix ans après sa dernière visite lors de laquelle il fut décoré du titre de Docteur Honoris Causa, le roi Albert II est de retour à l’ULB.

Voici ce qu’en dit l’Université à l’époque :

Le 27 février dernier, le roi a rendu visite à l'ULB. Accueilli par le recteur, le souverain a écouté durant la matinée une série d'exposés sur la formation tout au long de la vie (tutorat, formation permanente, CEPULB, Extension, UAE ) et s'est fait présenter par Jean-Claude Legros et Manuel Païva les travaux de recherche récents dans le domaine spatial.
Albert II a ensuite visité la Réserve précieuse de la Bibliothèque avant d'être invité à une réception où des étudiants lui ont remis une série de médailles de St V et lui ont chanté... le premier refrain du Semeur.

1971 – Le bâtiment H

Durant de nombreuses années, la question du logement a posé problème sur le campus du Solbosch. Comme nous vous le racontions dans un précédent article, il fut un temps imaginé de prolonger le bâtiment F1, la Cité Héger, jusqu’à front de l’Avenue Roosevelt. Ce projet fut finalement abandonné au profit de la construction d’une nouvelle cité Avenue des Courses.

capture-d_c3a9cran-2016-09-30-c3a0-16-01-35

L’idée d’implanter un bâtiment entre la Cité et l’Avenue Roosevelt ne fut pas abandonnée pour longtemps. En effet, avec l’essor des sciences humaines, il devint rapidement nécessaire de leur accorder de nouveaux locaux.

C’est dans ce contexte que l’on confia à Marcel Lambrichs la tâche de réaliser un bâtiment provisoire afin de loger les facultés de sciences humaines : sciences politiques, sociales, économiques, mais aussi droit et journalisme. La construction débuta en 1968 et le bâtiment fut inauguré en 1971.

capture-decran-2016-10-15-a-12-53-05

Photo des évènements du printemps 1970. En arrière plan, le H en construction

Le bâtiment, au style volontairement épuré pour appuyer son aspect provisoire, devait, à l’origine, durer vingt ans.

ulb_batiment_h_1970_2

Finalement, le bâtiment accueille depuis 45 ans des générations entières d’étudiants de l’université. Son histoire fit particulièrement marquée par les deux attentats de 1988 et 1989, durant lesquelles plusieurs auditoires furent détruits.

128685b673

Le bâtiment accueille, à l’heure actuelle, outre plusieurs grands auditoires, de nombreux bureaux (facultés de Droit et Solvay Brussels School, ainsi qu’une partie de la nouvelle faculté de Philosophie et Sciences Sociales) ainsi que la bibliothèque de droit.

1970 – Les étudiants contre les colonels grecs

Capture d’écran 2016-09-30 à 14.12.02.pngLe 20 avril 1970, une réception en célébrant les trois ans du coup d’état militaire des colonels grecs était organisée au Cercle des Nations, situé Avenue Roosevelt, face au campus.

Parallèlement, de nombreuses actions de contestation ont eu lieu sur le campus. Les Cahiers du Libre Examen nous permettent de revenir, en photos, sur ces évènements.

scan0110scan0109scan0100scan0103-copiescan0103scan0101scan0099

Les évènements ont largement été commentés par la presse de l’époque. Quelques éléments :

 

Finalement, après une semaine d’affrontements, la situation se calme et une manifestation pacifique réuni 3000 personnes. Le quotidien Le Peuple conclu alors sur cette affaire :

capture-decran-2016-09-30-a-14-11-26

Source : Cahiers du Libre Examen, XXIVè, Cahier 1, 1971-1972, La Dernière Heure, Le Peuple

1994 – L’Avenue Héger devient piétonne

283781_259755754124325_813456650_n

L’Avenue Héger, centrale et alors rectiligne, est longtemps restée une voirie communale

Nous vous parlions dans un précédent article de l’importance de l’année 1994 pour le campus tel que nous le connaissons aujourd’hui. Nous vous parlions brièvement de la piétonnisation de l’Avenue Paul Héger. Dans cet article, nous reviendrons plus en détail sur cette artère centrale du campus du Solbosch.

532587_264699496963284_2145723883_n1-2

L’avenue est longtemps restée une voirie communale. Si cela ne posait pas de problème jusque dans les années 60, durant lesquelles elle constituait un lieu d’échanges et de rencontres, le boom de l’automobile durant les années 80 et 90 a changé la donne. La question du stationnement s’est en effet posée, l’avenue devenant un véritable parking à ciel ouvert. Au début des années 90, il fut donc décidé de piétonnier l’endroit.

Il fallait néanmoins conserver suffisamment de places de stationnement sur le campus. La solution retenue fut donc de construire un grand parking à la place du terrain de football, près de l’auditoire Janson.

C’est finalement en 1994, en même temps que la bibliothèque des sciences humaines, que fut inaugurée la nouvelle Avenue Paul héger.

De nombreux éléments du passé furent néanmoins conservé. Ainsi, par exemple, les bancs situés à proximité de la bibliothèque sont constitués de planches en bois reposant sur d’anciennes pierres constituant les trottoirs par le passé.

img_1853

Aujourd’hui, l’Avenue Héger a retrouvé son rôle de lieu central du campus, de lieu d’échanges et de rencontres.

o

Source: A PLUS; n° 136, 5/1995 October-November, pp. 58-59

2012 – Incendie au Solbosch

110084512_id7507229_ulb1_144945_h3qeaq_0

En 2012, la cité Héger est restaurée. Les toits du restaurant, notamment, sont changés. C’est dans ce contexte que, le 20 mars, un incendie se déclenche.

Rapidement, de nombreux secours se massent sur place pour réduire les risques au plus vite.

Finalement, plus de peur que de mal. Les dégâts seront très limités et personne ne sera blessé. Pas de comparaison donc avec le grand incendie de 1971 qui avait totalement ravagé un étage complet du bâtiment U.

2012 : Création de 10km de l’ULB

11130177_634484903318073_5211849037157753631_n

En 2012, la première édition des 10km de l’ULB a lieu. Ceux-ci sont co-organisés par le Cercle des Sciences et ULB Sport au profit de la recherche scientifique. L’évènement est immédiatement un succès et prendra de l’ampleur d’année en année, avec près de 3000 coureurs lors de l’édition 2016.

Vidéo de l’édition 2013:

Le parcours, lui, évoluera peu. Il s’agit toujours d’un départ donné sur l’Avenue Heger, d’un passage par Roosevelt pour ensuite pénétrer dans le bois, faire un tour de l’hippodrome de Boisfort, puis retour au départ.

10307420_491109147655650_6992577599647911567_n10305952_512305128891908_1580620596533978993_n380367_175841002538324_1592546165_n

Plan de l’édition  2016 : parcours

Notre vidéo de l’édition 2016 en cliquant ici.

1934 : La Cité Heger, actuel bâtiment F1, est construite

capture-decran-2016-09-07-a-15-08-49

532587_264699496963284_2145723883_n

Lieu central de la vie universitaire actuellement, avec ses commerces, restaurants, salles de spectacle et d’expositions, logements, etc., le bâtiment F1 est l’un des plus anciens du campus. Il fut dessiné par l’architecte Alexis Dumont. Construit en 1934, il rejoignait les bâtiments U et A, plus anciens -ainsi que la villa Capouillet, encore non rachetée par l’ULB-.

Voici ce que Iris monument en dit: « Mettant en pratique principes et formes modernistes, la cité, subtilement asymétrique, s’étirait comme un paquebot le long de l’avenue Paul Héger. Elle devait accueillir au départ 52 chambres pour étudiantes, 108 pour étudiants et un restaurant de 150 places. »

Cette photo, prise quelques années plus tard, permet de voir la situation du bâtiment, au centre:283781_259755754124325_813456650_n

Le bâtiment, devant initialement être prêt pour octobre 1934, sera finalement inauguré le 25 mai 1935, en même temps que le terrain de football et les courts de tennis qui le longent.

 Le Peuple, 28 mai 1933

Voici la vue d’une chambre d’étudiant à l’époque. Par la fenêtre, on aperçoit l’endroit où se trouve désormais la bibliothèque, ouverte en 1995.

426120_259755627457671_1145266763_n

LE SAVIEZ-VOUS? Si les chambres sont réparties en deux ailes séparées l’une de l’autre (on ne peut passer de l’une à l’autre sans quitter le bâtiment), c’est parce qu’à l’origine, il y avait une aile réservée aux filles et une aile réservée aux garçons!

En 1950, la partie centrale du bâtiment (l’actuelle entrée principale côté Avenue Heger) est rehaussée et perd son escalier monumental (que vous pouvez voir sur la photo de gauche):

En 1959, il fut question de le prolonger par 3 grandes tours, comme vous pouvez le voir sur cette image. Le projet n’aboutira pas et le bâtiment H sera finalement construit à la place.

487352_264199213679979_1034900493_n

capture-decran-2016-09-30-a-16-01-35

En 1970, une annexe au Foyer est construite. Située le iong de l’avenue Heger, elle accueillera le restaurant universitaire (actuel Chez Theo).

1004089_390594081040491_11613069_n-2

En parlant du restaurant, voici (à gauche) ce qui fut son entrée pendant de nombreuses années, ainsi qu’une vue de son intérieur (au centre), et une vue de l’actuel Campouce dans les années 80 (à droite).

 Suite à cela, le bâtiment restera inchangé de longues années durant. Au début des années 2000, un profond réaménagement du rez-de-chaussée aura, néanmoins, lieu afin d’accueillir de nombreux commerces, tels des snacks, une banque, une librairie, une agence de voyage, etc.

En 2012, le restaurant principal est rénové, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. La façade reçoit donc ses nouvelles couleurs, toujours d’actualité aujourd’hui.

563076_275733705859863_1548049751_n

Enfin, la dernière évolution du bâtiment date de 2013. L’ancienne terrasse du foyer culturel est remplacée par une terrasse plus moderne.

941916_368710379895528_140707216_n

En plus de 80 ans, ce sont donc des générations d’étudiants qui ont traversé ce bâtiments, que ce soit pour y passer un peu de bon temps ou pour y dormir…

1971 : Incendie sur le campus !

Le 8 février 1971, le bâtiment U est en flammes ! Plus précisément, c’est la surhausse, réalisée plusieurs années après le reste du bâtiment, qui brûle. Des vannes d’arrêt de bonbonnes, ayant explosé à cause du feu, se retrouvèrent dans le Bois de la Cambre !

10334412_501068776659687_3374470916589269062_n-2

La majeure partie du  campus fut évacuée pour éviter tout drame.

10353129_506384879461410_2008204431521551397_n

14316696_10153915010957686_1438453323245890001_n

Quelques témoignages récupérés sur notre page Facebook:

-Cet étage n’était pas d’origine comme d’ailleurs l’équivalent au dessus de la porte A.
Pensée émues pour ceux qui y ont laissé leurs thèses, mémoires et recherches faute d’avoir à l’époque de back-up de leurs notes manuscrites.

-J’y étais. Avons passé un temps fou à porter des bonbonnes de gaz du deuxième vers le rez de chaussée, alors que ça cramait juste au dessus. Un peu d’inconscience.

-A ce moment j’étais en train de manger dans le restau du personnel le sous-marin juste à côté…. très impressionnant!

14390915_10153915010877686_6120584351061357877_n

-Nous étions au labo de licence au rchée et sommes retournés chercher produits synthétisés et cahiers de labo complètement inconscients du danger. Le lendemain et les jours d’après plantés dans les escaliers armés de raclettes nous avons fait descendre des torrents d’eau sales pour sauver au plus vite le bâtiment des dégâts des eaux. M. Pécher promenait un canari dans les étages pour garantir l’absence de toxiques… Que de souvenirs en effet!

14344131_10153915010982686_1408275617002713763_n

Sources : Le Soir, La DH, La Libre Belgique, Le Peuple, 9 février 1971