2008 – Décorations de Noël sur le campus

Depuis 2008, le Service Electrique du Solbosch propose chaque année son sapin de Noël à la communauté universitaire.

Dans un premier temps, un grand sapin naturel d’une quinzaine de mètres de haut était décoré et éclairé à proximité des PUB.

Il a ensuite été décidé d’installer un sapin plus petit dans le hall du bâtiment F1, lieu de passage central de l’université. En parallèle, des décorations ont été installées à quelques endroits clefs du campus : bibliothèque, toit du bâtiment V, etc.

 

Publicités

Le bâtiment préféré des internautes

Vous avez été des centaines à participer à la deuxième édition de l’élection du plus beau bâtiment du Solbosch. Il y a deux ans, le trio de tête était composé du A, du K et du R42. Est-ce encore le cas cette année? Voici les résultats :

1. Le bâtiment A

ulbsolbosch

2. Le bâtiment NB

bib145

3. Le bâtiment R42

new-building629

4. Le bâtiment R39/41

10516062_0039_p02-2

5. Le bâtiment K

1

6. Le bâtiment H

ulb_batiment_h_1970_2

7. Le bâtiment R52

1705625127_b975427464z-1_20150430122650_000_gc74dt1jt-3-0

8. Le bâtiment NA

capture-decran-2016-09-18-a-12-57-37

9. Le bâtiment C

1271174450b

10. Le bâtiment R17/19

capture-decran-2016-09-18-a-13-00-04

Les résultats détaillés :

capture-decran-2016-09-18-a-12-42-44

2012 – Incendie au Solbosch

110084512_id7507229_ulb1_144945_h3qeaq_0

En 2012, la cité Héger est restaurée. Les toits du restaurant, notamment, sont changés. C’est dans ce contexte que, le 20 mars, un incendie se déclenche.

Rapidement, de nombreux secours se massent sur place pour réduire les risques au plus vite.

Finalement, plus de peur que de mal. Les dégâts seront très limités et personne ne sera blessé. Pas de comparaison donc avec le grand incendie de 1971 qui avait totalement ravagé un étage complet du bâtiment U.

2013 – Le parking à vélo

En 2013, le parking à vélo de l’ULB vit le jour. Entièrement sécurisé, celui-ci est accessible gratuitement pour tous les membres du personnels ainsi que les étudiants de l’université.

DSCF2090

Auparavant, le terrain fut occupé dans un premier temps, dès les années 70, par les ateliers des maçons et des jardiniers. Ceux-ci étaient abrités dans des locaux en préfabriqués surnommés les stalags par les étudiants.Ensuite, les cercles CPS et Philo les ont remplacé dans les années 1990.

Capture d’écran 2016-08-17 à 00.52.39

Dans la deuxième moitié des années 90, les cercles durent déménager vers leur emplacement actuel sur le Parking Janson, et les locaux furent laissés vides. L’un d’eux fut néanmoins démonté et remonté sur le campus de Rhodes Saint-Genèse.

Devenues délabrées, ces constructions furent démolies en 2000.

10309363_502438363189395_3914503801604894922_n

 

Le site accueillit un temps la banque Fortis dans un préfabriqué provisoire. Ensuite, c’est une pelouse avec aire de pique-nique qui occupa le lieu, jusqu’en 2013, donc.

 

Source : Archives de l’ULB, Marcel Niclot

1928 – La Maison des Etudiants

En 1928, l’actuel bâtiment J est construit. Pourtant, comme on l’a vu dans un précédent article, l’auditoire Janson, dont il est aujourd’hui le hall d’entrée, ne sera construit que 30 ans plus tard.

En réalité, ce bâtiment, conçu par l’architecte Alexis Dumont, devait s’inscrire dans un plus vaste complexe. Comme le montre l’image ci-dissous, si ce bâtiment abritait la Maison des étudiants, un autre devait être construit à côté et être occupé par la Maison des étudiantes. Celle-ci aurait donc séjourné en lieu et place de l’actuel bâtiment H. Le tout devait donner un ensemble homogène, dans le même style architectural que le bâtiment A.

305994_296290573804176_1094029563_n

juillet.1925_0001 - Copie - Copie (3)

Finalement, la réalité fut tout autre puisque ce fut le bâtiment que l’on connait actuellement qui fut construit et qui accueilli les étudiants masculins.

15259_296290583804175_736471180_n

Quelques années plus tard, la Cité Heger ayant été construite, répondant mieux aux besoins face à la hausse constante du nombre d’étudiants, c’est l’Institut Botanique qui s’installa dans les locaux.

550791_296290603804173_1620980504_n

En 1958, finalement, il quitta les lieux et alla rejoindre la Villa Capouillet, qui devint alors le bâtiment B, aujourd’hui détruit. Le bâtiment devint lui le hall principal de l’auditoire Paul-Emile Janson fraichement construit.

A l’heure actuelle, le bâtiment occupe toujours cette fonction et se voit traversé par des centaines d’étudiants se rendant en cours chaque jour. Les salles se trouvant de part en d’autre de l’entrée sont quant à elles occupées par des salles informatique ainsi que par quelques bureaux de la faculté de Solvay. Si les caves furent quant à elle longtemps occupées par des Cercles étudiants, elles ne servent aujourd’hui plus que d’espaces de stockage.

397417_370849089681657_996721472_nLe bâtiment original et tel qu’il apparait aujourd’hui, avec l’auditoire Janson en arrière-plan

 

 

Sources : Iris Monument, Archives de l’ULB, En Bordeau et Bleu

1934 : La Cité Heger, actuel bâtiment F1, est construite

capture-decran-2016-09-07-a-15-08-49

532587_264699496963284_2145723883_n

Lieu central de la vie universitaire actuellement, avec ses commerces, restaurants, salles de spectacle et d’expositions, logements, etc., le bâtiment F1 est l’un des plus anciens du campus. Il fut dessiné par l’architecte Alexis Dumont. Construit en 1934, il rejoignait les bâtiments U et A, plus anciens -ainsi que la villa Capouillet, encore non rachetée par l’ULB-.

Voici ce que Iris monument en dit: « Mettant en pratique principes et formes modernistes, la cité, subtilement asymétrique, s’étirait comme un paquebot le long de l’avenue Paul Héger. Elle devait accueillir au départ 52 chambres pour étudiantes, 108 pour étudiants et un restaurant de 150 places. »

Cette photo, prise quelques années plus tard, permet de voir la situation du bâtiment, au centre:283781_259755754124325_813456650_n

Le bâtiment, devant initialement être prêt pour octobre 1934, sera finalement inauguré le 25 mai 1935, en même temps que le terrain de football et les courts de tennis qui le longent.

 Le Peuple, 28 mai 1933

Voici la vue d’une chambre d’étudiant à l’époque. Par la fenêtre, on aperçoit l’endroit où se trouve désormais la bibliothèque, ouverte en 1995.

426120_259755627457671_1145266763_n

LE SAVIEZ-VOUS? Si les chambres sont réparties en deux ailes séparées l’une de l’autre (on ne peut passer de l’une à l’autre sans quitter le bâtiment), c’est parce qu’à l’origine, il y avait une aile réservée aux filles et une aile réservée aux garçons!

En 1950, la partie centrale du bâtiment (l’actuelle entrée principale côté Avenue Heger) est rehaussée et perd son escalier monumental (que vous pouvez voir sur la photo de gauche):

En 1959, il fut question de le prolonger par 3 grandes tours, comme vous pouvez le voir sur cette image. Le projet n’aboutira pas et le bâtiment H sera finalement construit à la place.

487352_264199213679979_1034900493_n

capture-decran-2016-09-30-a-16-01-35

En 1970, une annexe au Foyer est construite. Située le iong de l’avenue Heger, elle accueillera le restaurant universitaire (actuel Chez Theo).

1004089_390594081040491_11613069_n-2

En parlant du restaurant, voici (à gauche) ce qui fut son entrée pendant de nombreuses années, ainsi qu’une vue de son intérieur (au centre), et une vue de l’actuel Campouce dans les années 80 (à droite).

 Suite à cela, le bâtiment restera inchangé de longues années durant. Au début des années 2000, un profond réaménagement du rez-de-chaussée aura, néanmoins, lieu afin d’accueillir de nombreux commerces, tels des snacks, une banque, une librairie, une agence de voyage, etc.

En 2012, le restaurant principal est rénové, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. La façade reçoit donc ses nouvelles couleurs, toujours d’actualité aujourd’hui.

563076_275733705859863_1548049751_n

Enfin, la dernière évolution du bâtiment date de 2013. L’ancienne terrasse du foyer culturel est remplacée par une terrasse plus moderne.

941916_368710379895528_140707216_n

En plus de 80 ans, ce sont donc des générations d’étudiants qui ont traversé ce bâtiments, que ce soit pour y passer un peu de bon temps ou pour y dormir…